Index du Forum
Image Hosted by ImageShack.us
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une alliance avec l'Ordre de Cathaì Zankùsen

 
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> Background de la guilde
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Alvy
Meisterin


Inscrit le: 10 Nov 2006
Messages: 1316
Localisation: Dans la boîte

MessagePosté le: Jeu 05 Juil 2007 11:05 pm    Sujet du message: Une alliance avec l'Ordre de Cathaì Zankùsen Répondre en citant

Le soleil se levait à peine sur les terres de Kourna. La nuit avait été courte pour la moniale qui, d’un pas décidé, entreprenait de parcourir les 11 lieues qui la séparaient encore de sa destination. Etre seule sur ces terres hostiles n’était pas pour la rassurer et, fréquemment, elle s’arrêtait afin de vérifier qu’elle n’était pas suivie.
Lorsque le soleil atteignit le sommet de sa course, Hlyna avait parcouru près des deux tiers du chemin et s’accorda une demie heure de répit. A cette fin, elle choisit de s’arrêter au pied d’une falaise, à l’endroit même où une petite cavité dans la roche la dissimulerait au regard d’éventuels importuns. La jeune femme déposa son sac, s’assit en s’adossant à la paroi et demeura quelques instants immobile, savourant cet agréable repos. Autour d’elle, une faune qu’elle n’avait pas devinée s’activait : Tout près d’elle, deux papillons virevoltaient tandis que les routes de divers insectes se croisaient à ses pieds ; plus loin, un oiseau de proie dessinait de grands cercles au dessus d’un point d’eau. La moniale observa cette agitation un moment, en silence, puis décida de se restaurer et retira de son sac du pain, une gourde puis un morceau de fromage.

Des bruits en provenance du chemin interrompirent son repos, à peine eut-elle mordu dans la miche de pain. Quelqu’un courait. Non, ils étaient plusieurs.
Hlyna déposa son déjeuner sur son sac et s’approcha afin de découvrir l’origine de ce chahut. Elle aperçut, à bonne distance encore, huit soldats kournans qui se précipitaient sur le chemin, armes à la main, dans ce qui ressemblait à une poursuite… mais de qui ?
Son regard balaya rapidement les environs jusqu’à ce qu’elle la vit. Une femme aux cheveux d’un roux intense se tenait à quelques mètres d’elle, dissimulée dans les fourrés. L’inconnue l’avait vraisemblablement aperçue bien avant que Hlyna ne posât les yeux sur elle et la regardait à présent fixement, se demandant probablement si cette dernière donnerait ou non l’alerte à ses poursuivants. La moniale recula de façon à se dissimuler aux regards des soldats qui approchaient et à saisir son bâton. Elle attendit, dos à la falaise, que ces derniers ne se soient éloignés.

Les sons qui lui parvenaient indiquaient que ni sa présence, ni celle de l’autre femme n’avaient été repérées. Hlyna se détendit quelque peu et quitta son abri. Son regard se posa immédiatement sur les fourrés. L’inconnue s’était redressée et la fixait.
La moniale détailla celle qui lui faisait face : une élémentaliste tyrienne à en juger par son armure et ses armes. Sa première pensée fut de se demander ce qu’elle pouvait bien faire au milieu de la savane kournane dans pareille tenue.


"Ils sont partis.", fut la première chose qu’elle trouva à dire à l’inconnue.

L’élémentaliste l’observa sans répondre quelques secondes durant puis s’approcha de la moniale qui tenait toujours fermement son bâton.

"Qui êtes vous ? ", lui demanda-t-elle sur un ton relativement avenant pour la situation.

Méfiante, Hlyna lui retourna la question avant même d’y avoir apporté une réponse.

"Claona Estrella.", se contenta d’indiquer l’élémentaliste.

Les deux femmes se toisaient et s’évaluaient, arborant toutes deux des traits tendus.

"Que vous voulaient-ils ?", questionna Hlyna tout en indiquant du regard le chemin de poussière sur lequel les soldats avaient disparu.

"Pas du bien, je le crains. Vous ne vous êtes pas encore présentée.", fit remarquer l’élémentaliste.

"Hlyna Elnis."

Son interlocutrice se contenta de hocher la tête et la moniale reprit :

"Où allez vous ?"

Elle aurait bien ajouté "seule" mais l’étant elle-même, la moniale s’abstint.

"Au Croisement de Kodonur."

Hlyna acquiesça mais ne donna pas suite.

"Et vous ?", l’interrogea Claona.

"Je prends la même direction."

L’élémentaliste se retourna et observa le chemin puis les alentours. Hlyna en profita pour lui faire une proposition.

"Peut-être serait-il judicieux que nous fassions route ensemble, dans ce cas. Les soldats kournans arpentent ces routes sans relâche… Enfin, si vous le souhaitez, bien entendu."

Claona se retourna à nouveau, de façon à lui faire face et prit quelques secondes avant de lui répondre.

"Pourquoi pas, puisque nous allons dans la même direction."

La gêne et la méfiance que chacune lisait dans les expressions de l’autre leur permirent de se rasséréner quelque peu.

La moniale recula de quelques pas afin de récupérer ses affaires et son déjeuner. Les nombreux insectes qu’elle avait observés plus tôt avaient colonisé le pain et le fromage qu’elle avait précipitamment abandonnés au soleil et la moniale dut, à contre cœur, y renoncer. Elle se contenta de boire une longue gorgée d’eau tiède et rangea sa gourde. Son sac à nouveau sur son épaule, elle rejoignit Claona et l’invita à reprendre la route.

Les premières minutes de marche furent surtout marquées par le silence des deux femmes. Cependant, chemin faisant, elles se détendirent et commencèrent à discuter. Lorsqu’elles atteignirent enfin Kodonur, elles s’étaient découvertes de nombreux points communs et avaient sympathisé. Toutes deux étaient ascaloniennes, membres et même responsables de leur guilde. Et toutes deux se trouvaient en Elona pour "affaire", sans que l’une ou l’autre ne se soit montrée plus précise sur ce dernier point.

Affamées et harassées par leur longue marche, les deux femmes décidèrent de s’accorder un moment de repos dans une des deux auberges que comptait la petite ville. Elles s’accordèrent à penser que ce repas, constitué d’un ragoût de viande de bœuf et de légumes, était délicieux et demeurèrent un long moment attablées, faisant plus amplement connaissance encore.
Hlyna lui dévoila qu’elle devait rencontrer un homme, dont elle tut évidemment le nom, au Refuge de Rilohn, le lendemain soir. Puisque Claona aurait fini de traiter ce qui l’amenait à Kodonur le soir même, elle proposa d’accompagner la moniale, arguant qu’elles pourraient ainsi regagner la côte ensemble lorsqu’elles quitteraient Kourna.
Il était bien plus agréable et finalement plus prudent de rester ensemble, la moniale accepta volontiers l’offre qui lui était faite.

Leurs missions respectives accomplies, les deux femmes regagnèrent la côte et s’y séparèrent, deux jours plus tard. Hlyna avait sincèrement apprécié l’escorte que l’élémentaliste avait spontanément offerte, tout comme elle avait estimé que les talents de Claona lui avaient été d’une aide précieuse. Ainsi, et avant que la moniale ne regagnât le navire qui la reconduirait chez elle, elle remit à sa compagne de voyage une carte lui indiquant la position de l’île de l’Ordre de Diessa, l’invitant à lui rendre visite dès qu’elle en aurait l’occasion.

Si l’amitié de Hlyna ne se gagnait que très difficilement, elle savait néanmoins reconnaître les gens de valeur lorsqu’elle en rencontrait. Et il lui semblait qu’entretenir de bons rapports avec cette élémentaliste ne pourrait être que bénéfique.

De son côté, Claona accepta avec plaisir l’offre qui lui était faite et assura la moniale qu’elle honorerait son invitation dès qu’elle en aurait le loisir.




Deux mois plus tard, sur l’île de l’Ordre de Diessa, un petit bateau jeta l’ancre dans le port. Claona apparut sur le pont et contempla les lieux, non sans trouver une certaine ressemblance avec son propre quartier général. L’île était fleurie et arborée, il lui sembla que la douceur du paysage n’avait d’égale que la quiétude qui y régnait. Elle posa pied à terre et, tout en cherchant des yeux sa direction, elle fut surprise par des cris qui s’élevaient dans une maison toute proche. A peine en eut-elle identifié la provenance qu’une jeune fille approcha, sur un pont surplombant sa position.

"Bonjour !", lui cria-t-elle.

"Bonjour."

"Puis-je vous aider ?", questionna la rôdeuse.

"Je cherche Hlyna Elnis. Pourriez vous m’indiquer où je puis la trouver ?"

La jeune rôdeuse quitta le pont et rejoignit l’élémentaliste, quelque peu essoufflée par sa course.

"Oui, je peux vous indiquer où la trouver. Je suis Cerrydwen de Bryn et vous êtes ?"

"Enchantée. Je m’appelle Claona Estrella, maîtresse de l'Ordre de Cathaì Zankùsen."

Nullement impressionnée mais arborant un sourire cordial, la jeune rôdeuse lui répondit :

"Je suis ravie de vous rencontrer. Dame Elnis doit se trouver dans le hall. Je vous y conduis ?"

Claona accepta l’escorte qui lui était proposée en remerciant Cerrydwen et la suivit sur les chemins et les ponts qui la mèneraient à la moniale.
Arrivées sur le seuil d’une vaste pièce, la jeune fille indiqua à Claona qu’elle trouverait Hlyna à l’intérieur et la pria de l’excuser de ne pouvoir l’introduire auprès de la moniale, une tâche urgente requérant sa présence sans attendre. L’élémentaliste remercia chaleureusement Cerrydwen et l’assura qu’elle pourrait se débrouiller seule à présent, grâce à son aide.

Claona pénétra dans la vaste salle et, une fois que ses yeux se furent accoutumés à la différence de luminosité, remarqua que les lieux s’apparentaient à une taverne. Elle aperçut la silhouette de la moniale, attablée avec un homme, et s’approcha sans attendre.

L’homme, un derviche à en juger par sa tenue, s’interrompit en remarquant l’étrangère et fit un petit signe à Hlyna avant de se lever.


"Bonjour.", lui dit-il tout en s’inclinant devant la nouvelle venue.

Hlyna se leva à son tour et, ayant fait volte face, reconnut la jeune femme.

"Dame Estrella, quelle surprise ! Soyez la bienvenue."

La moniale s’inclina à son tour, bientôt imitée par Claona.

"Bonjour Dame Elnis. Bonjour Messire."

"Je vous présente Gordon Mac Ewing. Gordon, voici Claona Estrella, maîtresse de l' Ordre de Cathaì Zankùsen."

Claona et Gordon échangèrent les politesses d’usage avant que ce dernier ne décidât de se retirer et de céder sa place à l’élémentaliste, laquelle le remercia pour son attention. Les deux jeunes femmes prirent donc place autour de la table.

Quelques minutes plus tard, et tandis qu’elles discutaient, un homme poussa la porte de la vaste salle et se dirigea vers le comptoir derrière lequel Gordon avait reprit place.


"Alasdair !", s’écria ce dernier. "Comment vas-tu ?"

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Hlyna tandis qu’elle se retournait afin d’apercevoir l’élémentaliste. Elle se retourna vers son interlocutrice afin de l’informer qu’elle souhaiter lui présenter le nouveau venu mais n’en fit rien tant elle constata que l’expression de Claona avait changé. Une grande incrédulité mêlée de surprise se lisait sur son visage tandis qu’elle fixait Alasdair.

"Dame Estrella ?", se risqua la moniale.

Claona fut tirée de sa réflexion par les mots de la moniale et reporta son regard sur elle.

"Alasdair Mac Creag ?"

"Oui.", lui répondit Hlyna à présent tout aussi dubitative. "Vous le connaissez donc ?!"

Hlyna se leva sans attendre de réponse et alla à la rencontre d’Alasdair.

"Je vous l’enlève un instant.", lâcha-t-elle à l’attention de Gordon avant de reprendre pour l’élémentaliste. "Voudrais tu m’accompagner ? Nous avons de la visite…"

Hlyna lui indiqua d’un geste discret la table où attendait Claona.

Dès que le regard d’Alasdair se fut posé sur la femme désignée, la même incrédulité marqua ses traits.


"Claona ? Mais que fait-elle ici ?"

"Je l’ai invitée. Tu devrais peut-être aller la rejoindre.", lui dit-elle tout en se gardant d’ajouter "Et m’expliquer…"

L’élémentaliste jeta plusieurs regards perplexes à Hlyna et à Claona, tour à tour, puis se décida à aller saluer cette dernière.

La moniale se joignit à eux et, au fil de la conversation, apprit que Claona et Alasdair se connaissaient de longue date, ayant tous deux appartenu à une organisation à présent disparue, laquelle avait porté le nom d’Ordre de la Rose et de l’Epée. Leurs chemins s’étaient séparés lors de la chute de cette dernière ; Claona avait décidé de fonder un nouvel ordre tandis qu’Alasdair rejoignait l’Armée du Silence. La guilde fondée par Claona n’avait d‘autre vocation que de se mettre au service des autres et d’apporter leur soutien aux causes auxquelles elle croyait, ce qui dissipa les dernières réticences de Hlyna.
Leur échange, ponctué par l’évocation de vieux souvenirs, de leurs connaissances communes et de leur situation actuelle, dura deux bonnes heures durant lesquelles la moniale dut faire le récit de sa propre rencontre avec Claona.

Cette dernière fut invitée à séjourner quelques jours à l’auberge et à se joindre au dîner organisé le soir même avec les membres de l’Ordre, ce qu’elle accepta avec un plaisir non feint.

Au jour de son départ, Claona avait rencontré la plupart des membres de l’Ordre de Diessa et, par sa gentillesse et son dévouement lorsqu’il s’agissait de prendre part aux tâches des uns et des autres, avait gagné l’estime de bon nombre d’entre eux. Elle avait par ailleurs appréhendé avec plus de précision le rôle de ses hôtes et leur engagement, certes très différent du sien.

Alasdair et Claona avaient eu de nombreuses occasions de se réunir et une idée avait germé, celle de garder le contact et de soutenir mutuellement. Le Conseiller de la Plume soumit cette proposition à Hlyna durant leur déjeuner, cette dernière n’étant pas le moins du monde opposée à la pensée de disposer d’un appui supplémentaire. Elle émit cependant des doutes quant à la nature de leur engagement réciproque et aux obligations auxquelles l’Ordre devrait faire face.
La moniale suggéra de réunir le Conseil et d’en débattre, ce qui fut fait l’après-midi même, Lioki Deshnel Sihun et Eol Alanor étant tous deux présents sur l’île.
Nul ne vit d’objection à s’allier à l’Ordre de Cathaì Zankùsen, tout en réaffirmant leur désir commun de conserver toute leur indépendance.
Au terme de leur réunion, les membres du Conseil prièrent Claona de se joindre à eux et lui firent part de leur souhait de lier leurs deux ordres et des conditions qu’ils y mettaient. Claona accueillit ces informations avec enthousiasme, ne souhaitant elle-même renoncer à son indépendance. Une alliance dans laquelle chacun pourrait compter sur l’appui de l’autre sans autre obligation, voilà qui semblait contenter les deux parties.

Hlyna fit part de son souhait de consulter les membres de l’Ordre de Diessa et émit l’hypothèse que Claona souhaiterait faire de même auprès des siens. Le Conseil et la maîtresse des Cathaì Zankùsen décidèrent de s’accorder 20 jours pour arrêter une décision, 20 jours au terme desquels un émissaire désigné par Claona viendrait annoncer le choix de son Ordre et serait informé de celui de ses potentiels alliés.
Hlyna, Lioki, Eol et Alasdair escortèrent Claona jusqu’au navire qui l’attendait dans le port et cette dernière s’en retourna parmi les siens, porteuse de la proposition d’alliance.

Vingt jours plus tard, exactement, ayant recueilli l’aval des membres de l’Ordre de Cathaì Zankùsen, un émissaire vint annoncer leur décision. De son côté, l’Ordre de Diessa avait également donné son accord pour former une alliance, ainsi fut-elle entérinée.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> Background de la guilde Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com